Détection du port des EPI

La raison principale qui motive les responsables d’entreprises, industriels ou responsables QSE
à installer ce type de dispositifs sur leurs chantiers est celle de sensibiliser les salariés
à la nécessité du port des EPI. Notamment, sur les accès de zones à risques élevés.

Par ailleurs, d’autres motivations amènent les entreprises
à s’équiper de ces outils pédagogiques.

Sécuriser un endroit spécifique en
anticipant un potentiel accident
Collecter des statistiques de
manquements aux règles de
sécurités établies dans l’entreprise,
et mettre en place des actions
correctives si nécessaires.
Informer le salarié d’un éventuel
oubli
Informer les autres salariés qu’une,
ou plusieurs personnes, sont en
situation de danger : autodiscipline
de groupe

Le dispositif de détection d’EPI permet en outre de répondre
à trois objectifs qui sont liés entre eux :

  • Faire respecter la réglementation en vigueur dans l’entreprise.

  • Établir un lien entre la réglementation et le comportement des salariés sur les zones à risques et accidentogènes. Typiquement, lorsque le dispositif déclenche une alarme sonore et lumineuse, les salariés prennent conscience qu’une personne est potentiellement en danger.

  • Lutter contre la baisse de vigilance, et la prise de mauvaises habitudes par une stimulation visuelle et sonore, ou par la condamnation de l’accès à la zone dangereuse.

NOS DISPOSITIFS DE DÉTECTION D’EPI SONT EFFICACES

L’impact psychologique qu’a le dispositif pédagogique sur le comportement des salariés s’explique par deux raisons :

NOS ALERTES SONT FIABLES

Le dispositif de détection d’EPI est basé sur des algorithmes robustes.

La précision de la détection est optimale
grâce à la combinaison de notre
triple compétence (IA, Software et Hardware),
ainsi que la constitution de notre
propre base de données
spécifique à nos applications.

C’est pourquoi, la solution Yumain se veut robuste et
fiable à tous les environnements
 
et vous garantit

le respect des règles de port du casque obligatoire.

NOTRE DISPOSITIF DE DÉTECTION
D’EPI EST ÉCONOMIQUE

Si vos équipes techniques au sein de votre entreprise
peuvent le faire, nos solutions sont conçues pour être
directement posées par elles. Cela permet de réduire
considérablement le coût lié à la pose.

Le tarif moyen d’un capteur complet se situe entre 3500 € HT
et 5000 € HT (hors installation) en fonction du type d’alerte
choisie (sonore, vocale, lumineuse).

Des possibilités de location avec option d’achat sont aussi
possibles sur demande.

EN SAVOIR PLUS

Les types de détection d’EPI de la solution Yumain

Le dispositif de détection de YUMAIN est conçu pour la détection du non port du casque de protection. Des études sont en cours pour rajouter à court terme la détection du gilet de sécurité. D’autres éléments peuvent être rajoutés sur demande, comme :

  • L’écran facial
  • Les lunettes
  • L’anti-bruit
  • Le masque
  • Le vêtement 
  • Le harnais 
  • Etc.

Une implantation non intrusive, qui respecte vos impératifs

Parce qu’ils sont polyvalents, compacts et discrets, ces dispositifs pédagogiques et non intrusifs peuvent être installés à proximité d’emplacements variés. Néanmoins, il sont très souvent implantés :

  • Aux entrées de chantiers 
  • Aux points d’accès de zone à risques
  • Aux points chauds et accidentogènes sur les sites industriels
  • Adaptés à une installation en intérieur, comme en extérieur.

Par défaut, le système couvre l’ensemble du champs couvert par le capteur intégré. Si nécessaire, une zone virtuelle peut être paramétrée par l’utilisateur afin d’exclure une partie du champs couvert.

Un fonctionnement souple et sans maintenance

Pour détecter le port d’un ou plusieurs EPI, le système se base sur la combinaison de l’analyse d’image et d’algorithme embarqués à base d’intelligence artificielle.

L’image captée par le capteur vidéo est traitée en temps réel directement dans le boîtier du dispositif, et déclenchera une alerte via une ou plusieurs sorties contact secs. Les dispositifs d’alertes sont multiples, lumineux, sonores, vocales, sans fils, ou tout autre solutions. Ces contacts secs peuvent aussi être interfacés avec la condamnation de portes d’accès.

Ces informations peuvent aussi être stockées et horodatées à des fins statistiques, mais aussi pour alimenter des indicateurs utiles au responsable QSE et CHCT.

Cette solution se voulant pédagogique avant tout, l’image n’est volontairement pas stockée. Néanmoins, une mémorisation des événements (images) peut être conservée localement sur demande, ou transmise à un concentrateur via une liaison IP. Des précautions seront alors à rendre sur les aspects RGPD.

Cette solution, de par sa conception sans ventilateurs, ne nécessite aucune maintenance.

Une installation rapide et peu exigeante

Compte tenu des différentes configurations d’implantation possibles, les dispositifs peuvent être alimentés de plusieurs manières :

  • Par réseau électrique permanent (240 VAC)
  • Par panneau solaire : en option.

Grâce aux évolutions techniques, et au choix d’un support universel de type Ram-Mount™ https://www.ram-mount.fr, le capteur peut être installé sur des supports divers. 

L’installation sur un mât, ou sur un mur sont les solutions les plus couramment adaptées. Une installation sur un portique ou échafaudage est aussi possible.

Ce dispositif embarque l’ensemble des éléments nécessaires à son fonctionnement et à son installation : Solution « Edge Computing ».

Dans sa version de base, il nécessite uniquement une alimentation extérieure + raccordement au dispositif lumineux et sonore (concept « plug & play »)

Le raccordement au cloud, ou au réseau de l’entreprise est inutile.

Une solution conforme aux impératifs RGPD

Ce dispositif , dans sa version de base, ne stocke, ni ne transmet,  aucune image, et n’est pas conséquent pas concerné par le règlement RGPD.

La sécurité, c’est l’affaire de tous

L’employeur a l’obligation prendre toutes les mesures possibles pour assurer la sécurité et la santé de ses salariés, et doit s’assurer du port effectif des équipements de protection individuelle par ses employés. 

Le salarié a lui aussi l’obligation de prendre soin de sa santé, de sa sécurité et de celles de toutes les personnes concernées par ses actes. Il encourt des sanctions disciplinaires lorsqu’il ne porte pas les équipements de protection individuelle qui lui ont été fournis par l’employeur. 

En cas d’accident, le manquement du salarié à son obligation de port des EPI n’exonère pas l’employeur de sa responsabilité civile et pénale. Le salarié peut lui aussi engager sa responsabilité s’il est jugé que l’accident a été causé parce qu’il n’a pas porté les équipements de protection individuelle adaptés ou parce qu’il a été négligent.

Bonjour, Comment pouvons nous vous aider ?

Un projet, une question, nos spécialistes de l'IA sont là pour vous apporter les solutions



Nous prenons immédiatement contact avec vous.